Caprices et colère de l’enfant : 6 solutions pour retrouver le calme

Aujourd’hui, j’ai le plaisir d’accueillir Albain de Petit Pousse pour la seconde fois. Il avait déjà écrit sur 4 jeux pour redonner confiance à son enfant. Aujourd’hui Albain nous parle des caprices.

Oui, les caprices d’un enfant sont parfois difficiles à supporter. Il change d’avis, refuse d’écouter et se roule par terre. Veut-il vous faire craquer ? Cherche-t-il à vous manipuler ?

Il est frustrant de ne pas comprendre son enfant … Tout allait bien il y a une heure, et là vous le voyez hurler. Vous essayez de le calmer mais rien à faire.

Vous êtes probablement ici pour trouver des solutions rapides et retrouver le calme à la maison. Nous allons voir cela dans un instant. Mais avant, nous devons d’abord comprendre pourquoi votre enfant fait des caprices et des crises de colère.

Merci à mon amie Violaine d’avoir publié cet article. Prenez quelques minutes pour le lire. Coupez votre téléphone : on est parti !

Caprices et crises de l’enfant : comment retrouver le calme

Pourquoi votre enfant fait-il des crises et des caprices ?

Plongeons dans le monde fascinant de la psychologie (promis, ce sera plus intéressant que vos cours de Fac).

Tout d’abord, les « crises » et les « caprices » des enfants portent mal leur nom, pour la simple et bonne raison, que votre enfant ne fait pas exprès !

Et non, ce petit être n’est pas diabolique et ne cherche pas à vous achever après une dure journée de travail.caprices enfant colère

En réalité, c’est la faute de son cerveau ! Et oui, le cerveau d’un enfant est en pleine croissance, et certaines parties sont encore immatures, notamment celles responsables de la gestion des émotions et de la planification à long terme.

Ahhhh !

Donc dans certaines situations, votre enfant ne peut tout simplement PAS gérer ses émotions, c’est plus fort que lui. Vous aurez beau crier, le punir, le récompenser : ça ne changera rien.

Votre enfant a besoin d’autres choses : satisfaire ses besoins primaires. Mais parfois, il n’a pas les bons mots pour l’exprimer.

De l’amour, de la reconnaissance, à manger, à boire, de l’affection, s’amuser, etc. Tous ces besoins sont essentiels pour votre petit bout, et s’ils manquent, c’est là que les caprices et les crises peuvent arriver.

En complément des solutions que je vais vous présenter, souvenez vous la prochaine fois qu’il faudra garder votre calme afin de comprendre les besoins de votre enfant. La méditation et le sport sont supers pour ça !

Crises et caprices : 6 solutions pour vous et votre enfant

1) Faire des pauses

Si vous sentez que c’est nécessaire, vous pouvez donner une pause à votre enfant pour qu’il puisse retrouver son calme et reprendre ses esprits. Envoyez-le dans sa chambre quelques minutes.  En fonction de l’âge qu’il a : une minute par an donc 8 minutes pour 8 ans, 10 pour 10 ans. Ainsi il pourra s’analyser, comprendre sa réaction et peut-être trouver une solution par lui-même.

C’est une solution à envisager si la discussion est impossible : « Tu refuses de me dire ce que tu as, alors tu vas rester seul quelques minutes pour mettre des mots sur ce que tu ressens. »

Vous pouvez aussi utiliser cette solution si vous perdez le contrôle.

Restez seul quelques minutes, cela vous permettra de vous détendre. Vous pouvez-même dire que c’est votre punition pour vous être énervé.

« Je dis à mes enfants : je suis désolée de vous avoir crié dessus. Je vais aller dans ma chambre pour faire une pause jusqu’à ce que je me calme » explique Katie Baird, mère de trois enfants. « Parfois ils tambourinent à la porte et essayent de rentrer, mais souvent ils trouvent cela marrant que Maman aille comme eux prendre une pause. »

Que vous lisiez, méditiez ou trainiez sur internet, 5 minutes seul vous aidera à prendre du recul et à reprendre le contrôle.

2) Avoir un fou rire

Rigoler n’améliore pas seulement l’humeur, cela fournit aussi un relâchement physique face à toute cette tension et c’est un moyen qui ne mange pas de pain.

 

caprices enfant colèreLorsque Megan, 3 ans, fille de Robin, commençait à piquer une crise lors d’un vol transatlantique de 11h, sa mère souleva ses bras au-dessus de sa tête et lui chatouilla le ventre. « Au bout de 5 fois, elle avait un fou-rire et moi aussi. Dorénavant, quand je me fâche, elle fait la même chose avec moi. »

Le rire n’est pas nommé le meilleur remède pour rien. Il a été longtemps reconnu pour sa capacité à réduire le stress. En réalité, une étude récente a montré que même le simple fait de penser à rire relâche des béta-endorphines, un antalgique naturel, dans votre système sanguin.

Si jouer au monstre des chatouilles avec votre petit dernier ne vous fait pas éclater de rire, évadez-vous avec les blagues Carambar, ou plongez-vous dans une vidéo d’humoriste pendant que votre enfant fait la sieste.

3) Inspirer profondément

Même les enfants en bas âge peuvent apprendre à reconnaître comment leur corps se sent lorsqu’ils sont énervés (chaleur, démangeaisons, courbatures, souffle saccadé). Ils peuvent aussi apprendre à contrer ces sentiments en prenant quelques inspirations profondes.

Lors d’un moment de calme, montrez à votre enfant comment faire semblant de souffler une bougie sur un gâteau d’anniversaire. Ainsi, la prochaine fois que vous le voyez en train de s’énerver, vous pouvez utiliser un simple code comme « bougie » pour lui rappeler de prendre une grande inspiration.

Gérer les caprices de votre enfant peut aussi vous faire piquer une crise (faire cesser les crises en criant ?). Mais doucement, respirez profondément et coupez ces signaux d’alerte.

Si à la place de crier vous vous stoppez et inspirez, vous commencerez à calmer le système d’éveil de votre corps.

4) Utiliser des mots réconfortants

Pour un enfant de 2 ans, l’incapacité d’enchaîner les bons mots correctement aggrave sa frustration. Cela peut expliquer pourquoi il aura recours aux morsures avec sa grande sœur.

Cependant, si vous lui offrez des mots pour décrire ses ressentiments, ainsi qu’un peu d’empathie, il se sentira mieux.

« Lorsque je dis,  Je sais que tu es contrarié car il est l’heure de partir . Ou Je sais que tu voulais ce jouet et que tu es vraiment furieux que Maman ne te l’ai pas acheté, je vois toujours de l’apaisement recouvrir le visage de mes enfants. C’est comme s’ils disaient Oui, c’est exactement ce que je pense » raconte Sachia, mère de trois enfants.

Le simple fait de dire à voix haute « Je suis vraiment en colère maintenant » confirme vos sentiments et clarifie votre besoin d’arrêter d’engager le combat avec vos enfants pour l’instant.

Ça peut être précieux de faire comprendre à nos enfants ce que nous ressentons, et comment leur comportement peut nous affecter

caprices et colère enfant

5) Puiser dans son côté créatif

Quand votre enfant se met en colère, donnez-lui des crayons et du papier pour qu’il dessine ce qu’il ressent. Même s’il ne fait que dessiner des gribouillis noirs, c’est une manière saine pour lui d’exprimer ses émotions et de lui faire remarquer que vous faites attention à ce qu’il ressent.

Devenir créatif en dessinant, écrivant, ou jouant d’un instrument est le moyen parfait d’évacuer, de faire passer toute la frustration quotidienne dans une activité plus productive.

6) Imaginer sa destination de rêve

Les enfants ont tendance à se focaliser sur une seule chose à la fois. Donc si vous pouvez donner un petit coup de main à leur pensée unique d’une façon plus agréable, ils oublieront pourquoi ils étaient si énervés.

Lorsque Charles, 2 ans, fait une crise de larmes, sa mère Jessie lui dit : « Pensons à quelque chose qui te rends heureux. Qu’est-ce qui te rends heureux ? » Et alors qu’il gémit, Jessie propose des choses comme voir un chat, avoir un câlin de son petit-frère ou manger des chamallows, jusqu’à ce qu’une des suggestions le fasse sourire et qu’il commence à en parler.

Vous pouvez aussi utiliser cette méthode pour gérer vos crises. Vous imaginer dans un lieu où vous aimeriez aller est un peu comme méditer. Cela vous calme et vous recentre sur vous-même.

Lorsque les tensions à la maison prennent le dessus, Perry, mère de 5 enfants, s’enferme dans la salle de bain, ferme les yeux et pense à la plage. “C’est comme un voyage de 10 minutes sans les coups de soleil, et j’en sors rafraichie, prête à me charger de tous les problèmes. »

Même si vous ne pouvez pas vous échapper dans une autre pièce, prenez une inspiration profonde et imaginez votre destination favorite (ce chalet dans les montagnes, ce champ de fleur, etc.) pendant 30 secondes pour vous soulager de votre stress.

Mon cadeau

Voilà, vous avez maintenant tous les outils pour mettre fin aux caprices et aux crises de votre enfant (ou les vôtres !). Juste avant de vous quitter, pour vous remercier de votre lecture, j’aimerais vous faire un petit cadeau.

En cliquant sur l’image ci-dessous, vous pourrez recevoir gratuitemenle KIT de l’enfant épanoui, contenant 3 vidéos et de nombreuses activités pour aider votre enfant à gérer ses émotions, développer sa confiance et son bien-être.

Tout est là, et encore merci à Violaine d’avoir publié mon article

caprices crises enfantAlbain de Petit Pousse.

Vous pouvez retrouver aussi la web conférence d’Albain sur comment booster la confiance de son enfant ? ICI

3 thoughts on “Caprices et colère de l’enfant : 6 solutions pour retrouver le calme

  1. merci pour ces conseils !! un peu en galère avec mon grand qui multiplie les crises.

    je vais regarder les vidéos, en cherchant sur internet j’avais trouvé aussi une méthode en 10 vidéos mais je sais pas trop si c’est bien :/ (je la mets en lien ci dessous, si vous ou d’autres la connaissez ou l’avez essayé je suis preneur de retours ^^)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.