Lenteur rime-t-elle avec bonheur ?

Pour ceux qui me connaissent ou qui me suivent depuis un moment, vous avez dû constater que je suis du genre “speed”, alors que ma fille de bientôt 8 ans est plutôt “lente” ? Hum… (une étiquette, pas bien !) Comment définir cela… disons qu’elle est très vive d’esprit, mais les gestes du quotidien sont très lents. Je parle surtout des routines. Par exemple le matin pour se lever, s’habiller, déjeuner … il lui faut 1 heure et encore en lui répétant sans cesse : “Maylis lève toi, Maylis dépêche toi, Maylis…” ! Mais jusqu’ici je n’ai pas trouvé de solution miracle… J’ai testé différentes méthodes, mise en place certains outils, mais au final je me rends souvent malade quand je vois l’heure tourner ! Et cela stresse tout le monde !

Mais si la véritable solution, au final n’était pas le lâcher-prise ou tout simplement l’acceptation ? C’est son rythme, j’ai le mien… ça peut faire des étincelles parfois, souvent… mais je pense que j’aurai (nous aurions) tout à gagner si j’acceptais vraiment de la laisser être elle-même. En écrivant ces lignes, me vient une idée : et si je me lançais un défi ???

Inspiré de “21 jours pour arrêter de râler sur es enfants et mon conjoint” de Christine Lewicki, je pourrai me lancer le défi : 21 jours pour arrêter de dire “dépêche-toi” ! ça vous dit ? Je vous tiendrai au courant très prochainement ;-).

Bon quoi qu’il advienne de ce défi, c’est bien cette problématique qui m’a inspiré l’idée de ce carnaval d’articles. J’ai voulu en effet recueillir l’avis d’autres blogueurs sur cette question quasi philosophique : Lenteur rime-t-elle avec bonheur ?

Alors bien sûr, les articles qui vont suivre ne vont pas tous répondre à ma problématique parentale, mais c’est bien là la richesse des carnavals d’articles : regrouper sous une même thématique, différents points de vue dans différents domaines. Et pour vous lecteurs, c’est l’occasion de découvrir d’autres blogs, d’autres univers !

Je suis donc ravie d’ouvrir les portes de ce Carnaval ! Et je remercie chaleureusement les 18 blogueurs pour leur participation.

lenteur rime-t-elle avec bonheur ?

Lenteur rime-t-elle avec bonheur ?

1Pour débuter, Marie du tout jeune blog osezmaintenant.fr, une approche différente de la relation parents-enfants, nous montre combien  nous courrons après tout et ” l’urgence qui devrait être une exception devient une norme.” Ce phénomène est accentué par les nouvelles technologies (smartphone, tablettes etc.) qui nous assènent de répondre rapidement et nous amène à devenir “des robots multitâches“, mauvais pour le développement de notre cerveau d’après les scientifiques. Malheureusement, nous transmettons ce rythme effréné à nos enfants ! Marie nous dévoile quelques bienfaits de la lenteur, à lire ici.

2Dans son article, Coralie du blog tupeuxlefaire.com nous enseigne 3 secrets pour atteindre ses objectifs sans se mettre la pression. “Etes-vous pressés de vivre vos rêves ?” C’est la question que Coralie nous invite à nous poser aujourd’hui. Son premier secret  pour savoir si ce à quoi nous aspirons est une illusion ou si c’est quelque chose qui nous correspond, c’est d’abord noter ce que je souhaite et laisser passer une semaine ou un mois. Puis reprendre ses notes, se rebrancher sur son désir, son objectif ou son rêve, on sait alors si c’est juste ou non. Deuxième secret : se dégager de l’emprise de l’ego en se concentrant sur notre respiration, en reprenant sa place de témoin ou de conscience de ce qui se passe. Troisième secret, à découvrir ici.

3Stéphanie du blog les-diamants-du-bien-etre.com, repasse son bac et planche sur la question “lenteur rime-t-elle avec bonheur” d’un point de vue presque philosophique ;-). Après avoir donné sa propre définition du bonheur à savoir ”  apprécier ce que l’on a dans l’instant présent“, Stéphanie décrypte avec nous les bienfaits de la lenteur.Prendre son temps va automatiquement nous amener à savourer mieux l’instant présent, à en saisir les détails et les subtilités“. De plus elle nous rappelle l‘importance de vivre le moment présent, ingrédient indispensable à la gratitude ! Enfin, elle nous rappelle que 70 % des maladies sont causées par le stress, donc en prenant plus le temps, on améliore notre santé. Pour découvrir tous ces effets, c’est ici.

4Guylène du blog yoga-yogilene.fr, se demande si “La lenteur est-elle indispensable au Yoga ?”. Dans cet article sur le yoga, mais pas que 😉 Guylène traite de 3 questions : Quel est l’intérêt d’un Yoga en dynamique ? Pourquoi aller vers la lenteur ? Lenteur rime elle avec bonheur ? Dans cette dernière partie, elle se demande si la vitesse n’est finalement pas une fuite en avant et si la lenteur n’est pas justement une façon de se retrouver, de se reconnecter à soi-même, ce qui est gage de bonheur. Pour lire cet article très intéressant c’est ici.

5Un très bel article complet de Carole du blog J’aime Mon Avenir qui se pose la question d’un point de vue de lorientation. Après avoir développé la question du bonheur puis de la lenteur dans l’orientation au sens large du terme (et pas seulement scolaire), Carole nous montre que l’orientation est un processus et qui dit processus, dit temps ! Ainsi “trouver sa voie, sa place, la renouveler, c’est prendre le temps de réfléchir, de développer des habiletés. C’est prendre le temps de se promener dans la vie, d’observer, d’écouter, de découvrir son territoire, de planter des balises, d’expérimenter, de se tromper, de recommencer, de tâtonner, d’évoluer…“. De bon conseil, Carole nous rappelle que chaque enfant à son rythme et se demande et si on construisait une orientation écologique pour nos enfants ? Respectueuse de ses rythmes naturels et particuliers ? Pour lire l’intégralité de son article, c’est ici.

6Pour les amateurs d’échecs, je vous présente Jérôme du blog apprendre-les-echecs.com ! Dans son article, Jérôme nous dévoile sa méthode pour apprendre à vos enfants à jouer plus lentement pour faire (beaucoup !) moins d’erreurs. En effet, nos enfants vivent, comme nous, dans un monde ou tout va trop vite “il n’est alors pas étonnant qu’ils adorent jouer au blitz, qui correspond mieux à leurs habitudes qu’une partie où il faut rester assis pendant deux heures“. Jouer aux échecs suppose réfléchir ! Pour nous y aider, Jérôme nous propose une méthode en 8 points que je vous laisse découvrir ici.

7

Pascalle se dit une spécialiste de faire Trois choses en même temps, jusqu’au jour où son corps a parlé pour elle et l’a obligé à ralentir… Elle a alors découvert la “mono tâche” et la méditation ! Dans un article rythmé, enjoué et plein d’humour, Pascalle du blog Azendream.fr, nous parle de bonheur… et c’est ici.

8Pour Jennifer “lenteur” est à distinguer de la “feignantise”, c’est tout simplement “prendre son temps”.  Force de constater que dans les familles “c’est toujours la course“, Jennifer du blog astuces-bienveillantes.com, nous raconte pourquoi elle a décidé de ne pas scolariser sa fille de 3 ans. En effet, pour elle, il est essentiel de respecter le rythme naturel de son enfant, terreau essentiel des apprentissages. De plus, elle nous rappelle que l’ennui est vecteur de créativité, ne l’oublions pas ;-). Retrouvez son article ici.

9Pour ceux qui me suivent depuis quelques temps, vous connaissez déjà Anne-Estelle du blog plaisir-d-apprendre.com ;-). Personnellement, j’aime beaucoup ses vidéos et ça tombe bien ! En effet, Anne-Estelle a justement décidé de répondre à la question en vidéo ! Vous découvrirez quels sont les 7 aspects positifs de la lenteur pour elle au quotidien. Plus aucune raison de ne pas regarder, c’est ici ;-).

10Il n’y a pas à dire : lorsqu’on est jeune parent, on voit notre rythme complètement bouleversé… C’est ce que nous raconte Paola du blog nouveaux-parents.fr. En effet, avec l’arrivée d’un bébé, les parents et surtout les mères sont amenés à suivre le rythme du nourrisson (particulièrement si elles allaitent). Puis le bébé grandit et le bambin se met à s’émerveiller de tout et de rien, allongeant ainsi notre temps de trajet, ou bien il veut tout faire tout seul, encore du temps perdu ?… Non, c’est juste “parfois, une véritable déchirure intérieure que de laisser aller ses attentes en terme de timing. Cela peut faire remonter des blessures du passé, de la colère, de l’impatience, de l’énervement. Mais alors quoi faire ? Dans son article, Paola propose 4 pistes pratiques pour “plus de douceur” dans ces moments là. Elle nous pousse également à se poser les bonnes questions ! C’est très intéressant et c’est ici !

11Dans notre vie trépidante, pourquoi ne pas s’accorder “une pause de pleine conscience” avec Stéphanie du blog cultiver-le-bonheur.com ? Dans son article, Stéphanie nous propose de nous arrêter un instant pour “prendre conscience de ce que l’on vit, de prendre le temps de s’arrêter de faire pour être tout simplement. C’est ce qu’on peut appeler « vivre en pleine conscience ». Si l’auteure nous invite à s’entrainer quotidiennement à ces “pauses de pleine conscience“, Stéphanie va nous guider dans un exercice  très simple à pratiquer en 2 minutes seulement. C’est court et efficace et c’est par ici !

12Ah, la fameuse routine du matin dont je vous parlais plus haut (grrrr), et bien Dominique et François-Xavier du blog Les-parents-positifs.com, ont expérimenté et ont trouvé des solutions !  Vous êtes pressé(e) le matin : et si vous ralentissiez pour arriver à tout faire et mettre plus de bonheur dans votre vie de famille ? Mais Comment ?! Planifier, observer nos propres déclencheurs de stress, ralentir, l’empathie… voici quelques uns de leurs secrets. Plein de solutions à tester et à appliquer  et des conseils pratiques pour le matin avant l’école, à découvrir ici 😉

13Dans son article, Morgan du blog vivre-en-couple.fr, nous dévoile pourquoi et comment “prendre son temps en amour : 3 erreurs à éviter à tout prix“. Peu importe le temps que vous êtes en couple (6 mois ou 30 ans), Morgan nous donne 3 clés pour vivre en couple durablement. 1) Les besoins émotionnels des deux partenaires sont comblés. 2)Ralentir et se connecter à soi-même puis à son amoureux(se). 3) Apprendre ou réapprendre à connaître son partenaire est essentiel. Comment aimer un film dont vous n’avez vu que l’affiche ? C’est la question que Morgan nous pose, vous pouvez lire son article ici.

14Un article qui va intéresser tous les parents ! Aurélie du blog  Superliposes.com nous parle des cadeaux d’anniversaires ! Le rapport avec la lenteur et le bonheur vous me direz-vous ? Aurélie est une adepte du “slow parenting” dérivé de la philosophie “ slow life” “où l’on cherche à ralentir le rythme, en faire moins pour profiter mieux“.  Dans le “slow parenting” “on cherche à développer une autre relation avec son enfant, moins dans la course, plus dans l’instant, souvent en ayant moins.” Ainsi, notre spécialiste des chambres d’enfants, nous montre quels cadeaux offrir (ou ne pas offrir) à un enfant pour son anniversaire, sans encombrer sa chambre. Vous allez aimer :-), C’est ici !

15Dans une société où tout va toujours plus vite, ou la compétition devient le modèle dominant… En occident, nous vivons sous la domination du mythe de la performance et de la compétition !” Rémi, du blog apprendre-est-un-voyage.fr, va nous donner 8 conseils pour ralentir et être plus heureux. 1) Distinguer les choses essentielles des urgences. 2) Savoir agir dans l’urgence, 3) Savoir procrastiner intelligemment, 4) Créer des routines et des habitudes…. pour retrouver tous ces conseils et les autres, c’est  ici ;-).

165 bonnes raisons de ralentir son rythme en adoptant le mouvement “Slow”, c’est ce que Sarah du blog jemeliberedustress.com va développer dans son article. “80 % des européens ont le sentiment de manquer de temps”, voici un constat alarmant que Sarah nous dévoile. Pour contre balancer ce constat, le mouvement “Slow” semble avoir le vent en poupe, et cela a débuté avec la “Slow Food“. Dans son article Sarah nous donne 7 suggestions pour s’y mettre ;-). Comme une invitation à la “slow attitude”, Sarah nous présente d’autres pistes pour appréhender notre journée plus tranquillement, comme éteindre son smartphone, faire une sieste, revenir au “mono-tâche” ou encore essayer le “slow parenting” et même le “slow sex“. Cet article nous donne envie de s’y mettre, alors pourquoi pas vous ? C’est par ici.

17En avançant sur le chemin de la parentalité positive, Coralie a évolué en tant que maman. Son comportement s’est modifié, et de ce fait sa relation avec ses 4 enfants également. Avancer sur ce chemin est devenu une vraie valeur, et elle nous invite à l’accompagner sur celui-ci, à travers son blog les6doigtsdelamain.com. Cependant, Coralie se rend compte à présent que ce n’est pas seulement en tant que maman qu’elle a évolué, mais réellement en tant que personne. Ce thème l’a interpellée parce qu’il répond à une observation qu’elle se faisait justement sur ses nouvelles aspirations, sur son envie de savourer davantage ce qu’elle vit, de prendre le temps, à l’image de la parentalité positive qu’elle prône. Pour en savoir plus, c’est ici.

18Et pour clore ce carnaval d’articles, quoi de mieux que cet hymne à l’amour ! Emeline du jeune blog petit-enfant-deviendra-grand.com écrit une merveilleuse lettre à sa fille. J’ai été très émue à sa lecture (j’ai versé ma larme, si si !) et vous conseille vraiment de lire ce poème“Je sais en tout cas que tu prendras ton envol, ma petite plume! Lenteur rime avec bonheur quand on voudrait que tant de moments s’éternisent pour profiter toujours un peu plus de chaque instant. Tout passe si vite ! Tu as déjà 3 ans ma jolie. J’aime ce temps passé auprès de toi, rythmé par tes émerveillements.” L’intégralité de ce très beau texte est ici.

S’il te plaît, prends tout de même ton temps ma douce… Savoure la vie et apprécie tout ce qu’elle peut et pourra t’offrir !

Sur ces jolis mots d’Emeline, je vous laisse découvrir tous ces articles et les différents blogs. J’espère que ce sujet vous aura inspiré.

Et vous ? Quel est votre rythme  ? Ces lectures vous ont-elles donné envie d’adopter le mouvement “slow” ? Partagez votre expérience dans les commentaires ci-dessous, j’adore vous lire 🙂 !

8 thoughts on “Lenteur rime-t-elle avec bonheur ?

  1. maman de trois enfants dyslexiques, donc de trois “escargots”, et d’un mari… ben, pareil, quoi ! j’ai appris très vite à organiser pour laisser le temps, sans stresser après eux !
    les projets étaient pensés pour eux, donc, on fait ce qu’on peut, on part quand on est prêt,…
    pas facile au début ! lol surtout que je suis comme toi : speed !
    ou plutôt, j’étais.
    car aujourd’hui, à la force de faire pour eux, ils ont déteint ! pas entièrement, mais beaucoup !
    et c’est bien !
    bon, OK, quand on part en retard, et arrive en retard, oups ! pas cool !
    mais je préviens les personnes qui nous attendent, ou je donne un créneau très large : “on arrive entre 12 et 13 h, ou à partir de 12h ! A PARTIR, voilà le secret, car arriver avant : pas possible !
    et aux membres de la famille c’est : on part à 11 h.
    ils ont appris à être à l’heure sauf un, mais son patron est pareil ! lol
    ils sont lents, mais ce qu’ils font est si bien fait ! on n’y revient pas, alors on regagne le temps !
    voilà, oui, lent = bonheur

    1. Merci pour ce beau témoignage ! La force d’une maman : l’adaptation ! Bravo “Munsch”, respect. J’ai personnellement encore du chemin à faire pour ralentir ;-), mais je vais prendre les choses en main très prochainement 😉

  2. Chère Violaine,

    Je suis très heureuse d’avoir participé au carnaval des articles.

    Je découvre des articles très riches avec différentes approches sur le sujet.

    Merci à toi et à très vite.

    Marie

  3. Merci Violaine d’avoir créé l’occasion de réunir tout le monde autour de ce beau sujet 🙂
    Je vais me plonger dans ces articles qui paraissent tous plus prometteurs les uns que les autres…
    Ralentir est aussi un gros défi pour moi mais je pense que nos enfants sont effectivement les mieux placés pour nous aider à y parvenir ! Les regarder s’émerveiller de tout fait prendre conscience que le bonheur est dans le présent et que poser des yeux nouveaux et joyeux sur ce qui nous entoure est possible à tout âge !
    Bises et à bientôt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *