SoCartes : un jeu pour apprendre en s’amusant

SoCartes : un jeu pour apprendre en s’amusant

Aujourd’hui dans Ma Ludothèque, je vais vous parler d’un super jeu de cartes pour apprendre en s’amusant !

Imaginez que vous révisiez vos rois de France, les formes géométriques ou l’orthographe des noms féminins en -té, tout en jouant au jeu des 7 familles ! Intéressant, n’est-ce pas ?

Si vos enfants apprenaient les planètes du système solaire, les mammifères ou les métiers des Léonard de Vinci tout en s’amusant, génial non !?

Un jeu pour apprendre en s'amusant : SoCartes

 

C’est que a inventé Caroline Leleu, professeure des écoles à Bordeaux, et maman de trois enfants.

SoCartes: un jeu pour apprendre en s’amusant !

1) Qu’est-ce que SoCartes ?

SoCartes est une encyclopédie ludique qui aborde tous les domaines du savoir, scolaire et extra-scolaire :

  • français
  • mathématiques
  • anglais
  • histoire
  • géographie
  • éducation civique
  • éducation physique
  • biologie
  • technologie
  • arts
  • sports
  • vie quotidienne
  • culture générale
  • etc.

2) Quel est l’intérêt de ce jeu ?

Socartes apporte des connaissances dans tous les domaines, sans jamais poser de questions aux joueurs ! Vos enfants peuvent ainsi apprendre en s’amusant !

A partir du moment où ils sont lecteurs, tous les joueurs sont à égalité de chance de gagner.

Pas de questions = pas de pression = pas de difficultés ou de sentiment d’échec = apprentissages ludiques sans s’en rendre compte

Une carte à titre d’exemple :

Le joueur ayant cette carte va demander les autres cartes, dont l’intitulé est indiqué dans la liste.

Par exemple, il va demander ”Dans les planètes du système solaire, à “maman“,  je voudrais la plus grosse.

Le joueur qui formule cette demande n’a pas besoin de savoir que Jupiter est la plus grosse planète du système solaire.

La connaissance arrive avec la carte.

A partir du moment où ils sont lecteurs, tous les joueurs ont les mêmes chances de gagner.

Comment apprendre en s’amusant ?

Grâce aux différentes utilisations familiales et pédagogiques

Utilisation par les familles :

  • C’est un jeu qui propose de nouvelles connaissances et réactive des connaissances déjà acquises.
  • Comme moment familial et convivial, où les adultes ont plaisir à jouer avec leurs enfants. Tous les membres de la fratrie sachant lire peuvent jouer ensemble avec égalité de chance de gagner.
  • Un générateur de discussions familiales sur des sujets divers.
  • Enfin, une occasion où enfants et adultes rencontrent le programme scolaire, sans que cela s’appelle ”les devoirs”…

Les enseignants l’utilisent comme :

  • Jeu, qui propose de nouvelles connaissances et réactive des connaissances déjà acquises.
  • Support d’apprentissage avant une leçon : les élèves jouent avec des cartes abordant le même sujet sous des angles différents. Ils sont ensuite capables de participer à l’élaboration commune de la leçon.
  • Outil de mémorisation après une leçon : les élèves conçoivent des familles de six cartes en relation avec la leçon, travail de sélection et de verbalisation de connaissances.
  • Outil d’analyse et de classification des savoirs.

Pour commander un jeu de cartes SoCartes, cliquez-ici  !

Et en mettant le code 365JEUX au moment de la commande, téléchargez gratuitement 1 kit de 10 familles de Grandes Socartes en plus !


Le jeu pour apprendre en s’amusant : l’interview de sa créatrice !

Pour comprendre l’historique du jeu et les intérêts du jeu Socartes, le jeu pour apprendre en s’amusant, je vous laisse découvrir mon interview vidéo avec Caroline Leleu.

Voici la retranscription écrite de notre entretien.

Violaine :

Bonjour, C’est Violaine du blog 365-jeux-en-famille.com. Aujourd’hui, je suis ravie d’accueillir Caroline Leleu, qui est la créatrice et la conceptrice de ce jeu de “cartes académique” on peut dire ça…

Et donc aujourd’hui, Caroline va pouvoir nous expliquer qu’est-ce que c’est que ce jeu ? D’où ça vient ? Et quel est l’intérêt pour nous, les parents, d’avoir ce jeu à la maison ? Bonjour Caroline !

Caroline:

Bonjour Violaine, bonjour à tous. Donc oui, j’ai créé ce jeu. Alors, au départ, en tant que maman. Je jouais avec mes enfants au jeu des 7 familles et je n’en pouvais plus de demander le père, la mère et la grand-mère.

Et pourtant, comme j’étais déjà enseignante à l’époque, je me rendais bien compte que c’était un jeu extrêmement intelligent.

L’enfant doit mémoriser, doit réfléchir, doit déduire, lire, comprendre, etc.

Donc il y a plein de gestes mentaux qui sont extrêmement intéressants pour la vie quotidienne comme pour l’école et en même temps, quel ennui pour les parents !

C’était vraiment dommage. Et puis surtout, les cartes n’apportaient rien. Donc je trouvais dommage de jouer avec les 7 familles de l’Histoire et à l’arrivée, de ne rien savoir sur les dieux Egyptiens ou les rois de France.

Et donc je me suis dit « cette forme de jeux ne pose pas de questions aux enfants ». Donc on peut leur apporter des connaissances sans jamais les mettre en difficulté puisqu’on ne leur pose jamais de questions.

À partir du moment où ils savent lire, ils peuvent jouer. 

Surtout, à partir du moment où ils savent lire. La petite qui perd ne perd pas parce qu’elle n’est pas la petite et sait moins de choses que son grand frère, c’est juste parce que ce jour-là, c’est la faute à pas de chance. De fait, chacun a une chance de gagner et ils peuvent battre les adultes et les parents, grands-parents, donc c’était très bien.

Et puis comme la maîtresse n’est jamais pas loin de la maman, je me suis dit « je vais faire ça pour l’école ». Donc j’ai commencé, j’ai fait la famille des matières scolaires.

Après j’ai fait la famille de chaque matière scolaire pour expliquer à quoi ça sert et pourquoi c’est important.

Et puis, j’ai fait la famille de l’Histoire, par exemple.

J’ai fait la famille des grandes périodes de l’Histoire.

Pour chaque grande période de l’Histoire, j’ai fait une famille.

Donc il y a la famille du Moyen Âge et puis on va toujours plus loin dans le détail.

La famille des châteaux du Moyen-âge,

la famille des chevaliers du Moyen-âge, etc.

On va toujours comme ça plus loin dans le détail !

Et puis je l’ai montrée à mes élèves, ils ont adoré. Tout de suite. Ils ont joué, ils ont rejoué. À la fin, je n’avais pas plastifié le dos de mes premières cartes, donc ils devinaient à travers le dos de la carte quelle était la réponse dans la pioche, du coup ils demandaient exprès la carte de la pioche. Je l’ai retiré car ça devenait à l’émeute, mais ils ont adoré ! Et du coup, j’ai trouvé des solutions techniques, j’ai plastifié le dos des cartes pour qu’on ne voie pas derrière et donc du coup, comme ils ont adoré, ça m’a encouragé à continuer, continuer, continuer et de fil en aiguille,

j’ai fait plus de 150 familles !

Je ne sais pas combien j’en ai fait, je me suis arrêtée de compter à 150.

Violaine :

Wow !

Caroline :

Donc c’était vraiment dans tous les domaines et

aujourd’hui, c’est une encyclopédie ludique.

Alors si vous dites à un enfant « viens, on va lire une encyclopédie », vous n’allez pas déclencher un enthousiasme monstrueux.

Mais si vous dites que vous allez jouer, ah ! ouais, là, tout de suite, ce n’est plus pareil.

Socartes est un jeu pour apprendre en s’amusant !

On joue au jeu des 7 familles, on ne va pas se prendre la tête avec des questions affreuses.

On joue, on est vraiment dans la détente totale, dans le rire.

Et puis à force de manipuler, ben quand on a demandé 10 fois Berthe Morisot dans la famille des impressionnistes, à la fin de la partie, Berthe Morisot, elle est inscrite. On s’en souvient, c’est une impressionniste !

Violaine :

Super !

Caroline : 

On va apprendre sur tous les sujets, mine de rien, en jouant, en s’amusant.

L’enfant va devoir lire.

Alors, je vous montre une carte.

Par exemple : 

Celle-là par exemple est une carte de la famille des rois de France.

Ici, c’est le nom de la famille. Ici, vous avez la liste des 6 cartes de la famille donc on ne peut jamais faire le père et la grand-mère, jamais. Et ici, la carte que vous avez en main, c’est celle écrite en couleur, avec la petite icône blanche. Donc, un roi carolingien, là, tout de suite, si vous n’avez pas la carte, ça ne vous vient pas forcément comme exemple.

Mais avec la carte, vous voyez qu’il s’agit de Charlemagne.

Il a été le premier roi carolingien et puis une petite explication sur son règne.

“Il a construit un empire qui englobait la majeure partie de la France, de l’Allemagne et de l’Italie actuelle.”

Et on n’a pas besoin de le savoir.

Et du coup, l’enfant, comme dans le jeu des 7 familles va demander les familles qu’il n’a pas.

Donc admettons, il va demander le premier roi Bourbon.

– « Je voudrais le premier roi Bourbon ». Il n’a pas besoin de savoir que c’était Henri IV parce que quand maman lui donne la carte, hop, il a la réponse.

La connaissance arrive la carte.

Socartes le jeu pour apprendre en s'amusant - les rois de France

Et à force de lire, de voir, mine de rien, ça va rentrer, ça va laisser des traces dans la mémoire.

Et ça, je le sais parce que mes élèves, à l’occasion, m’ont ressorti des choses « ah oui, c’est comme dans la famille des … ». Ça voulait dire que ça restait. C’est là que j’ai compris.

Alors, au départ, c’était juste un jeu. Et puis petit à petit, c’est devenu une encyclopédie.

Petit à petit, je me suis rendue compte que je pouvais l’utiliser comme matériel scolaire, réellement. Comme support d’enseignement.

Petit à petit, il y a des élèves qui m’ont dit « si on faisait nos familles nous-mêmes » !

Ok, allons-y, faisons nos familles nous-mêmes.

Et donc c’est comme ça que sont nées la famille du lion, la famille de l’Asie, la famille de la Chine.

La famille du lion est d’ailleurs dans l’une des 4 boites de Socartes.

4 sélections  

Petit à petit, c’est devenu quelque chose de beaucoup plus vaste.

Alors, on peut jouer avec une seule boite, il y a déjà 10 familles dedans.

Ça permet de faire des parties rapides avec 5 familles. C’est très rapide.

On fait des parties classiques avec 7 familles et puis on peut faire des parties de champions avec les 10 familles !

Violaine :

Oui. Moi, j’ai la boîte numéro 3 avec les rois, justement. On y a joué, pareil, c’est ça qui était intéressant.

Petite révision pour ma grande sur les rois de France et voilà.

Ce qui est important de dire est que ce sont des thématiques qui sont différentes dans chaque boite.

Caroline :

Oui. Chaque boite comporte 10 familles et il n’y a aucun doublon.

Ce qui veut dire que si vous avez les 4 boîtes, vous avez 40 familles différentes.

Violaine :

Et donc par exemple il y a l’Histoire, mais dans la même boite, j’ai l’Histoire, j’ai les mammifères et les rois de France, les noms féminins finissants en -t.

Caroline :

Un peu d’orthographe, ça ne fait pas de mal.

Violaine :

Voilà. Autour du Soleil.

Caroline :

Un peu de vocabulaire.

Violaine :

La météo, les nombres voilà et les chiffres, l’éducation civique.

Caroline :

Exactement.

Violaine :

Voilà, donc c’est vrai que ce n’est pas une thématique. On pourrait penser que c’est la boite de l’Histoire ou la boite des mathématiques, non. C’est l’avantage.

 

Caroline :

J’ai voulu faire 4 sélections.

Il y a un peu de tous les sujets et un peu de tous les niveaux.

Un peu de tous les sujets parce que comme ça, tout le monde trouve au moins un sujet qui lui fait plaisir.

Et un peu de tous les niveaux parce que si je ne mettais que des faciles, les parents s’ennuieraient. Si je ne mets que des difficiles, je perdrai les enfants.

Donc c’est vraiment l’idée que tout le monde puisse jouer ensemble et que tout le monde à la fin de la partie, ait appris des choses.

Parce que même les parents, il y a une famille qui s’appelle la loi, ce n’est pas sûr qu’ils sauraient expliquer ce qu’est la loi à l’enfant. Ce n’est pas évident, il faut cogiter pour expliquer la loi.

Violaine :

Non mais, entre nous, même les rois de France, c’est bien de les réviser.

Caroline :

Voilà, on révise, mine de rien.

Mine de rien parce que personne ne le voit qu’on ne s’en souvenait plus des Mérovingiens.

Personne ne le voit, c’est entre vous et la carte. Ah oui, c’était donc ça, on n’est pas obligé de le dire. Donc voilà, c’est un truc très discret en matière.

Les savoirs sont présents, mais ce n’est pas eux qui mènent la danse.

Et pourtant ils sont présents et à force de les manipuler, on va les retenir.

Et puis par exemple, dans des familles comme la loi, je propose une définition de la loi, c’est extrêmement personnel. Alors, j’ai réfléchi aussi, j’ai bavardé, discuté sérieusement avec des gens dont c’est le métier, je n’ai pas fait ça toute seule.

Il y a beaucoup de travail collégial dans ce jeu.

Je propose une définition. Mais les parents vont être d’accord, pas d’accord… Ils vont toujours nuancer « non mais là, elle raconte n’importe quoi. Moi, je ne suis pas du tout d’accord avec ça. Pour moi, la loi, c’est ça, ça et ça ».

L’enfant aura entendu 2 versions et il va pouvoir se faire sa propre opinion.

C’est de la matière à penser et à discuter en famille.

Alors, il y a le jeu et il y a toutes les discussions qui sont générées par le jeu.

Bien sûr, oui.

Et ça, c’est tisser du lien dans la famille entre les parents et les enfants autour des apprentissages.

Et ça, je ne m’en étais pas du tout rendu compte au début, c’était juste un jeu des 7 familles.

Mais petit à petit, je me suis rendu compte qu’il y avait tellement de choses. Et plus il grandissait, plus il avait de qualité.

Alors, les enfants adorent classer.

Les enfants et surtout les enfants précoces adorent classer.

Donc s’ils n’ont qu’une boite, ils vont classer la boite, ils vont faire des liens, d’accord.

S’ils ont 2 boîtes, ça ne va pas rater, ils vont vouloir classer, mettre ensemble ce qui va ensemble.

S’ils ont les 4 boîtes, bonne chance ! Bonne chance parce que moi, un peu, comment dire, un peu coquine, je mets des familles très compliquées à classer.

Autour du Soleil, pour moi, c’est du vocabulaire, mais c’est écrit nulle part que c’est du vocabulaire, du français.

Autour du Soleil, on va parler d’une planète, ce qui est plutôt de la physique.

On va parler d’un dieu grec, Hélios, donc c’est plutôt de l’Histoire, rayon antiquité.

On va parler d’une fleur, c’est plutôt de la biologie. Elle se tourne vers le Soleil, etc.

On va parler d’une expression, “lézarder au Soleil”. Ça, c’est plutôt du français.

Bon, tu l’as rangé où, coco ?

Il y a de l’auto-négociation pour savoir où on la range avec les enfants.

Et je me souviens de disputes dans ma classe et chacun qui argumente parce que ce n’est pas le tout d’avoir raison. Non, non, non, ils argumentent. C’est du français parce que. Et là, il y a une vraie réflexion de l’enfant sur les savoirs, sur leur convenue, sur leur organisation, c’est super.

Et alors du coup vos collègues instits les utilisent ? Ou même prof d’ailleurs ?

Alors, à la vérité. La vérité m’oblige à dire qu’en tant qu’enseignante, on n’est pas du tout formé à utiliser le jeu en classe et j’ai beaucoup de collègues qui m’en ont acheté, mais pour utiliser avec leurs enfants.

Violaine :

Et en douce, dans les classes ?

Caroline :

Alors, oui, on a souvent des jeux de fond de classe. Mais les fonds de classe, on est obligé de parler, donc ce n’est pas un fond de classe qui ravit les cœurs des enseignants.

En plus, c’est un jeu qui est très émotionnel. Quand on vous applique 10 fois la carte du diamant, je suis désolée, mais il y a un moment que ça met les nerfs en pelote donc « dans la famille des pierres fines et précieuses, tu me DONNES la carte du diamant » !  On en est plus du tout dans le chuchotement. On ne peut pas chuchoter à ce niveau d’engagement.

Donc ce n’est pas un jeu très adapté à l’école.

Moi je l’ai utilisé parce que c’est le mien et que je sais l’utiliser en tant qu’outil pédagogique pour préparer des leçons avec. Ou bien à la fin d’une leçon, on faisait les familles de la leçon et après, les enfants étaient heureux de jouer avec les familles qu’ils avaient eux-mêmes conçues. Mais ça, c’était spécifique parce que c’était moi dans ma classe, c’est vraiment du coup un jeu familial.

Violaine :

Qui vient du coup en complément de l’école et en ce moment.

Caroline :

Pour l’école à la maison, c’est intéressant.

C’est ça. Ok, vraiment, vraiment intéressant. Bravo pour le concept, la pédagogie.

Et donc où est-ce qu’on peut se procurer ce jeu de cartes ou ces jeux de cartes ?

Caroline :

Alors à Bordeaux, quand on a la chance d’être Bordelais, on peut aller chez Mollat ou dans 2 – 3 autres librairies qui sont détaillées dans le site et puis on le trouve sur le site en commande Internet.

Violaine :

Nous, on va mettre un lien en dessous de cette vidéo, il y aura le lien directement pour la commander.

Caroline :

Voilà. Vous pourrez directement faire la commande et si vous venez de la part de Violaine, je vous enverrai, en téléchargement gratuit, un kit de 10 familles grandes tailles.

Alors, je vous montre. Vous, vous recevrez des cartes de ce format-là dans des boîtes, d’accord et puis pour permettre aux personnes qui ont peut-être des problèmes de vue, pour permettre aux enfants un peu dyslexiques d’avoir des cartes plus légères et plus grandes, voilà.

Vous recevrez un kit de grandes SoCartes, je les appelle les grandes SoCartes dans lesquelles il y aura :

  • 10 familles
  •  il y aura les règles du jeu
  • l’intérêt pédagogique de chaque famille,
  • et le patron pour fabriquer vous-même votre boite.

Violaine :

C’est génial, c’est un beau cadeau ! Merci beaucoup Caroline.

Donc voilà, au moment de votre commande pour votre jeu de cartes, on met le code 365JEUX et donc Caroline vous offre ce kit grande taille SoCartes, comment on dit ?

Caroline :

Les grandes SoCartes.

Violaine :

Les grandes SoCartes à télécharger pour jouer avec les grands-parents où les enfants qui seraient dyslexiques ou voilà.

Et un dernier mot de la fin ?

Caroline :

L’importance est de jouer avec ces enfants.

Ce n’est pas trop ce qu’on fait pour eux, c’est ce qu’on fait avec eux.

Ce qui leur reste en mémoire.

Les enfants apprennent en jouant.

SoCartes est un jeu qui permet d’apprendre en s’amusant

Alors, deux choses.

L’important est ce qu’on fait avec ses enfants et la deuxième chose est que :

1) Les enfants apprennent en jouant.

2) Ils apprennent en jouant encore mieux avec leurs parents et

3) Si les parents s’amusent en même temps qu’ils jouent, là, c’est jackpot ! Les enfants apprennent encore plus.

Le cerveau est nimbé dans un bain d’hormones agréables. Et là, l’apprentissage, la porte est grande ouverte, ça rentre comme dans du beurre.

Violaine :

Oui, les neurosciences effectives, on est d’accord. Là, on est complètement dans la veine de 365-jeux-en-famille.com. il n’y a pas de problème, c’est génial. Donc merci beaucoup Caroline.

Caroline :

Merci Violaine.

Violaine : 

Et voilà, n’hésitez pas, vous avez le lien de commande juste en dessous. A bientôt.


Pour commander un jeu de cartes SoCartes, cliquez-ici.

N’oubliez pas de mettre le code 365JEUX au moment de la commande !

Vous gagnerez 1 kit de 10 familles de Grandes Socartes gratuit, que vous pourrez offrir aux grands-parents ou à un ami 😉

Voici la liste des dix Grandes SoCartes que recevront les personnes ayant le code promo 365JEUX :
  1. Être heureux
  2. L’Histoire
  3. Les grands périodes de l’Histoire
  4. La géographie
  5. Les impressionnistes
  6. Les monuments de Bordeaux
  7. Les planètes du système solaire
  8. Les rois de France
  9. Le rugby
  10. Autour du mot Soleil 

Un magnifique cadeau pour apprendre en s’amusant ! Profitez-en ! J’en profite pour remercier de nouveau Caroline pour sa générosité.

un jeu de cartes pour apprendre en s'amusant SoCartes

 

Je vous souhaite de belles parties ! Et je serai ravie d’avoir vos retours après avoir joué ;-). Quelles familles préférez-vous ? Quelles familles voudriez-vous créer ? J’attends vos réponses en commentaire.

Laisser un commentaire


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.